ECRIT PAR | Christophe Cousin

Cible ou segment ?

Régulièrement, nos clients nous demandent quelle est la différence entre un ciblage et une segmentation.

Dans le monde du marketing relationnel , c’est simple :
un segment est une liste de personnes qui correspond à des caractéristiques précises.
Par exemple : les e-acheteurs de moins de 45 ans.

Cette liste peut être figée à un moment précis (c’est dans ce cas un segment statique) ou recalculée lors de chaque utilisation (c’est un segment dynamique).

Il y a de multiples façons pour identifier les critères qui vont amener à créer un segment.
Cela peut se faire de façon intuitive avec du bon sens (un segment des 10% plus gros clients selon le CA) ou avec des techniques plus sophistiquées, issues du datamining (par exemple, avec un modèle de segmentation RFM).
Un segment est généralement utilisé plusieurs fois, il est travaillé sur la durée.

une cible sert à envoyer un message à une population précise.
Une cible peut être créée exclusivement pour une action ou bien utiliser un segment déjà construit.
Le ciblage correspond alors à l’utilisation de ce segment auquel sont ajoutés d’autres critères :

  • La disponibilité du point de contact utilisé (courrier, email, numéro de téléphone…)
  • La présence d’un consentement pour les communications électroniques B2C  (ou l’absence d’un déconsentement pour le B2B)
  • Eventuellement le type de point de contact utilisé (ex : « uniquement des adresses professionnelles »)
  • Des notions de pression sont aussi très souvent utilisées (ex : uniquement les personnes qui n’ont pas reçu d’email lors des 3 derniers jours).

Cet ensemble de critères complémentaires qui transforme un segment en cible correspond à un « contexte ».

Bien sûr, Quintessence, la solution de datamanagement en mode SaaS de Camp de Bases permet aux marketeurs de concevoir et gérer des cibles et des segments, en quelques clics. Mais cela vous vous en doutiez déjà !

ECRIT PAR | Carine Colson

Les tableaux de bord des managers dans Quintessence

Quintessence, notre solution de gestion de données marketing dispose de 3 tableaux de bord. Ils permettent aux managers de piloter, en temps réel, l’activité de leur base de données, de leur business et la connaissance client.

Ces tableaux de bord sont de 3 ordres :
– technique,
– marketing et,
– métier.

Le tableau de bord technique permet de surveiller d’un seul coup d’œil, les flux de données et leur mise à jour. En cas d’anomalie, la visualisation associée aux codes couleurs permet immédiatement d’identifier l’origine du problème. Ce tableau de bord permet aussi aux directions des services informatiques (DSI) un suivi facile et rapide de la gestion des flux pour gagner du temps.

Dashboard technique

Le tableau de bord marketing offre une vision globale des actions marketing réalisées et des réactions générées.
Les indicateurs présents permettent de piloter facilement et clairement les actions à venir.  Ils sont personnalisés et paramétrés en fonction de vos besoins (par exemple) :
– Le CA réalisé par segments,
– Les campagnes les plus efficaces,
– Le taux de lassitude pour optimiser sa pression commerciale,
-…

Pour le découvrir, contactez-nous.

Le dernier tableau de bord présente des indicateurs « métiers » à la convergence entre la connaissance client et la connaissance campagne : ROI, évolution des commandes, taux de conversion,…

Mettre à disposition des directions marketing des outils de pilotage simples mais performants, voici un des bénéfices de Quintessence!

Pour découvrir les autres bénéfices (et les innovations) de Quintessence  et bénéficier d’une démonstration , envoyez-nous un email à contact@campdebases.com.

 

Prenez quelques secondes et vérifier la compatibilité entre vos besoins datamarketing et Quintessence : 10 questions et une réponse dans les secondes qui suivent !

>>> Passez le test !

ECRIT PAR | Carine Colson

Quintessence & Moi

« Les données client sont de plus en plus nombreuses et au cœur de la stratégie relationnelle des
annonceurs. Il est pourtant rare que les directions marketing puissent exploiter facilement ces
informations que ce soit pour mieux connaitre leurs clients ou faire des actions multicanal. Face à ce
constat métier, Camp de Bases propose une réponse simple et opérationnelle avec Quintessence »
déclare Christophe COUSIN, Fondateur et Directeur Général de Camp de Bases.

En 10 questions, passez le test et vérifiez que Quintessence répond à vos problématiques de datamanagement !

>>> Passez le test !

ECRIT PAR | Carine Colson

La théorie des ensembles dans Quintessence

Le module de ciblage/segmentation de Quintessence est né de plusieurs besoins « métiers » identifiés ces dernières années auprès des directions marketing :

Autonomie : pour la réalisation de ciblages ou la constitution de segments de populations;
Simplicité : pour éviter d’utiliser des ET  et des OU lors de la combinaison de plusieurs critères de natures différentes. Passé 3 critères, ces combinaisons deviennent un vrai casse-tête !
Rapidité : pour réaliser des requêtes parfois complexes, avec des critères calculés par exemple, en temps réel.

Quintessence répond à ces besoins en mettant en œuvre la théorie des ensembles, la même que celle que nous avons tous appris à l’école primaire!

Associée à un mode « drag & drop », la théorie des ensembles permet de faire des ciblages & comptages très complexes, en quelques secondes et sans formation.

Concrètement, la visualisation des intersections, unions et exclusions permet d’identifier, compter, sélectionner et extraire des populations.

En quelques clics, ces segments sont ensuite disponibles pour lancer une opération marketing, visualiser un rapport ou faire du datamining.

Impression Ecran Quintessence/ Théorie des ensembles

L’apparente simplicité de l’interface cache des fonctionnalités très avancées :

– La combinaison de tous les opérateurs (ET / OU / ET PAS / OU PAS),
– La création de champs calculés (ex: les personnes dont la somme du montant des commandes dépasse 500 euros),
– La création de requêtes très complexes (avec même la possibilité de basculer en mode expert pour s’affranchir de la limite des 3 ensembles),
– Le calcul instantané des différentes intersections (une innovation technique !),
– L’enregistrement / le chargement d’un segment déjà réalisé,
– La possibilité de créer des segments dynamiques ou statiques,
– La personnalisation des champs de sortie et la programmation des exports,
– Etc…

Mettre à disposition des marketeurs des fonctionnalités très performantes, voici une des marques de fabrique de Camp de Bases !

Pour découvrir toutes les autres innovations de Quintessence  envoyez-nous un email à contact@campdebases.com.

 

ECRIT PAR | Philippe Toulemont

Datamatching et Dataviz se complètent dans les stratégies de détection des fraudes

Contexte

Depuis plus de 10 ans, le média Internet favorise la collecte massive de profils de consommateurs par les marques, directement ou indirectement via des sociétés spécialisées dans la constitution de méga bases.

Une des stratégies les plus communément utilisées est d’inciter la collecte de données personnelles via un jeu concours, une loterie ou autre.

Mais bien évidemment si l’espérance d’un gain amène les internautes à remplir des formulaires plus ou moins complets, elle est aussi à l’origine de tentatives de fraudes sous forme de créations de profils multiples.

De plus en plus de jeux/concours intègrent à la source des contrôles antifraudes (codes captcha pour contrer les robots, contrôle d’unicité des champs saisis…). Ce n’est toutefois pas toujours suffisamment efficace pour contrer l’ingéniosité des fraudeurs.

Il devient alors impossible d’intégrer « on line » des systèmes de contrôles sophistiqués qui nuiraient à l’expérience utilisateur, ralentissant les performances du site.

Il en découle la nécessité de mettre en place des techniques de détection des fraudeurs en aval, via des traitements batch appliqués aux données collectées.

Ces traitements doivent préférablement être appliqués avant les éventuels tirages au sort, afin de prévenir la possibilité d’accorder les gains à des fraudeurs.

Si toutefois, il est déjà trop tard pour cela, appliquer ces méthodes aux bases marketing permet de les nettoyer de contacts inexploitables.

Techniques de Data Matching

Les techniques de Data Matching permettant de détecter des doublons dans les bases de données sont légion et la plupart des suites logicielles de Data Quality en intègrent.

Les grands moteurs de bases de données du marché proposent également leurs propres fonctions.

Chez Camp de Bases nous avons développé notre propre solution qui permet de travailler la comparaison des enregistrements selon plusieurs axes (donnée commune entre les profils que nous comparons) et en y intégrant un calcul de distance entre chaines de caractères. Calcul qui se fait systématiquement sous plusieurs angles afin de limiter les effets de bord liés à certaines particularités linguistiques (comme par exemple les langues étrangères ayant des lettres surreprésentées).

Le croisement de ces différents axes de déduplication et l’application d’une transitivité des résultats nous permet de regrouper les profils similaires et de mettre facilement en exergue les fraudeurs.

Représentation graphique des groupes

Mais nous ne sommes pas que des amoureux des techniques de Data Matching. Nous aimons aussi la Data Visualisation et son impact formidable sur la compréhension des données.

Nous l’utilisons par exemple dans nos phases de Data Profiling afin de mettre en évidence des aberrations dans les données que nous analysons. Ce profiling est lui aussi utile à la détection de fraudes car il attire l’attention sur des surreprésentations de certaines valeurs (un code postal par exemple).

Mais cet usage n’exploite pas les résultats isssus de l’étape de data matching. C’est ainsi que nous est venue l’idée de combiner ces deux domaines d’expertise en établissant une représentation graphique des groupes de doublons.

Le mode de visualisation le plus pertinent nous a paru d’emblée être le nuage de mots, visualisation récente mais extrêmement populaire qui met en exergue des mots clés en fonction de leur prépondérance dans un texte.

Pour constituer le texte représentatif d’un groupe de doublons, nous cumulons tous les noms, prénoms, adresses postales et dates de naissance des contacts qui le constitue.

Les exemples ci-dessous représentent les nuages de mots obtenus à partir de groupes de doublons dans la base d’un de nos clients.

Note : les noms ont été changés. Cliquez sur les visuels pour les zoomer.

  

Sur ces trois premiers nuages, on constate la prépondérance du nom SYCOMORE qui a sans aucun doute était déterminant dans la phase de Data Matching pour chacun des groupes mais insuffisant pour les lier entre eux.
Cliquez sur les visuels pour les zoomer.

Nuage de donnees - Cliquez pour zoomer Nuage de donnees - Cliquez pour zoomer Nuage de donnees - Cliquez pour zoomer

Ce deuxième groupe de nuages attire l’attention sur le nom D’ORYPAN mais également sur la date de naissance 03/03/1977. Or cette date est également présente dans les premiers nuages.

La visualisation nous a alors permis d’établir entre ces deux groupes un lien qui avait échappé à la phase de Data Matching. En effet, avoir la même date de naissance n’est pas en soi une preuve de doublon. En revanche retrouver une même date de naissance prépondérante dans deux groupes déjà identifiés comme fraudeurs est une piste intéressante.

L’illustration ci-dessous représente la juxtaposition des nuages de 15 groupes de doublons issus du Data Matching automatisé. Tous contiennent la même date.
Cliquez sur le visuel pour le zoomer.

Nuage de donnees - Cliquez pour zoomer

L’exploitation de ce point commun, et d’autres détectés avec la même technique, nous a permis de relier plusieurs dizaines de groupes de doublons entre eux et isoler un réseau de plus de 7000 profils dont la « fabrication » avait été particulièrement habile et indétectable par des systèmes batch classiques.

Article co-écrit par Nadia BELNET et Philippe TOULEMONT.

 

ECRIT PAR | Carine Colson

Des maquettes en un temps record : Balsamiq Mockups

Si vous êtes consultant, designer, … bref que vous avez des maquettes à présenter, voici un outil qui vous permettra de les réaliser en un temps record.

Balsamiq Mockups est une application bureau qui permet de désigner, de manière ludique, rapide et compréhensible vos écrans ou maquettes (wireframes) en quelques clics de souris et sans connaissance particulière de code !

Nous sommes des utilisateurs fidèles de cette solution, nous l’avons d’ailleurs (à nouveau) utilisé pour la conception des écrans de Quintessence, notre solution de gestion de données dédiée aux directions marketing et/ ou études.

Balsamiq vous permet de gagner beaucoup de temps dans la conception de vos maquettes grâce à une bibliothèque personnalisable d’icônes, menus déroulants, boutons, tableaux, arborescence, etc.
Screen shot Balsamiq
Pourquoi Balsamiq ?
– La prise en main est intuitive bien que la solution soit en anglais,
– Le travail « collaboratif », avec les fonctions de partage est facilité,
– Les fonctions d’export en PNG ou PDF permettent de facilement intégrer vos écrans à une présentation ou à les communiquer à des personnes qui ne sont pas utilisatrices de balsamiq,
– La facilité de réutilisation de la librairie de modèles crées et la bibliothèque d’icônes et autres éléments fournis permettant de réaliser en quelques clics des prototypes,
– La possibilité de gérer des templates pour décliner des écrans (pages web par exemple) qui ont toujours la même structure et dont seuls quelques éléments changent
– Le prix est plutôt dérisoire au vu de la praticité de la solution.

Nos petits plus :
La prise en compte des raccourcis claviers et le drag and drop des éléments, qui permettent d’optimiser le temps de réalisation et de faciliter la création ou modification des maquettes.

Combien ça coûte ?
Balsamiq est facturé à l’utilisateur, avec des coûts dégressifs en fonction du nombre d’utilisateurs : A partir de 79$ pour un utilisateur.
En savoir plus ici.

Vous pouvez l’essayer pendant 7 jours avant de l’acheter, profitez-en !

 

Articles sur le même sujet :
– Youtube (version collaborative de Balsamiq)
– Super fiction
– Techcrunch

 

ECRIT PAR | Carine Colson

La Direction de la Communication Financière de L’Oréal confie à Camp de Bases une mission pour optimiser son marketing relationnel

Logo L'Oreal

La Direction de la Communication Financière de L’Oréal a en charge l’ information financière règlementaire et les relations du Groupe avec les investisseurs institutionnels et les actionnaires individuels.
Dans ce cadre, de nombreuses actions multicanal sont menées tout au long de l’année que ce soit via des supports papier, des réunions, des newsletters.

Afin d’optimiser les process, les canaux & médias utilisés, les mécaniques & les données manipulées, la Direction de la Communication Financière de L’Oréal a confié à Camp de Bases un audit de la situation actuelle et la formalisation d’une vision cible sur 24 à 36 mois.

Cette mission est directement menée par Christophe Cousin, fondateur et dirigeant de Camp de Bases.

ECRIT PAR | Carine Colson

Les « Feuille de Route » de Camp de Bases

Découvrez les « Feuille de Route » de Camp de Bases et inscrivez vous en ligne pour ne plus les manquer !


Feuille de Route 19 : Les 5S pour passer des Big Data aux Smart Data !

Avec la déferlante du Big Data, les marketeurs sont confrontés à des informations de plus en plus complexes, volumineuses et toujours plus variées.
Toutes ces données ne sont pas exploitables et pas toujours très utiles.
L’enjeu des prochaines années est de tirer de l’intelligence de ces énormes volumes de données !
Camp de Bases vous livre aujourd’hui les étapes clés pour y parvenir à travers sa nouvelle infographie et des interviews d’experts.
– INFOGRAPHIE : Les 5S pour passer des Big Data aux Smart Data !
– RETOUR SUR…
…La 1ère rencontre du Club Adetem « Big Data, Smart Data »
… Quintessence, le DMP First Party Data de Camp de Bases passe en V1.6 !
– NOUVEAUX CLIENTS
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 18 : (Big) Data Marketing : le futur se prépare aujourd’hui !

Découvrez dans cette Feuille de route notre dernière infographie « Les bénéfices clients des (Big) Data Marketing ! » et
préparez le futur avec le diagnostic & la feuille de route (Big) Data Marketing de Camp de Bases !
Préparez le futur
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 17 : Les incontournables pour réussir votre rentrée (Big) Data Marketing

Ça y est les vacances sont finies et une majorité de marketeurs a (déjà) repris le travail !
Pour vous accompagner sur le chemin d’une rentrée marketing réussie, nous vous proposons une liste de 6 incontournables pour réussir votre rentrée de (Big) Data Marketeur 😉

Découvrir les 6 indispensables

Feuille de Route CDB

Feuille de Route 16 : Cet été, préparez votre budget (Big) Data Marketing 2014 !

– Budget et (Big) Data Marketing : notre sélection de tweets sur le sujet,
– La solution de Camp de Bases : travailler sur votre « Stratégie (Big) Data Marketing 2014 » dès cet été !
– Condé Nast Russie choisit Camp de Bases pour créer sa base marketing unique et optimiser son marketing relationnel avec notre solution Quintessence
– Version V1.5 de Quintessence : Déjà 1500 fiches de tests passées !
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 15 : A la découverte de nos infographies

*** Infographie #5 : Comment organiser votre équipe de Marketing Relationnel ? ***
Découvrez aussi nos autres infographies
Voir les infographies
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 14 : Améliorer la Data Quality pour optimiser votre Marketing Relationnel

Le printemps a fini par arriver…et avec lui les grands nettoyages !
Cette Feuille de Route devrait vous aider à mieux préparer et exploiter les (Big) Data Marketing en commençant par travailler la qualité de vos données !
*** MISER SUR LA DATA QUALITY POUR PRÉPARER LES (BIG) DATA MARKETING DE DEMAIN ***
– Est ce que je suis concerné ?
– Quels sont les enjeux ?
– Des tweets sur le sujet,
– Avis d’expert,
– Quelle(s) solution(s) ?
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 13 : Comment exploiter les Big Data dès aujourd’hui ?

Rarement un sujet n’aura autant trusté le landerneau de l’informatique que les Big Data.
Cette Feuille de Route n’ a pas pour objectif de rajouter son grain de sel sur un sujet autant défloré mais plutôt de partager avec vous, notre vision sur une partie des Big Data : celles qui impactent les stratégies de marketing relationnel et ce, dès à présent.
– Est ce que je suis concerné ?
– Quels sont les enjeux ?
– Des tweets sur le sujet,
– Avis d’expert,
– Quelle(s) solution(s) ?
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 12 : Nouvelle Année, nouvelle Feuille de Route !

En cette nouvelle année, nous proposerons désormais une sélection des meilleurs tweets et notre vision sur un thème précis pour optimiser votre stratégie de Marketing Relationnel.
Le premier sujet à l’honneur concerne l’organisation et les outils. C’est un sujet majeur en cette période de crise pour travailler mieux, plus efficacement et avec une meilleure rentabilité. Vous découvrez donc ici comment améliorer votre existant sur plusieurs dimensions et de façon très opérationnelle.
Les prochaines éditions concerneront la qualité des données, les best practices pour rédiger son Plan Marketing Relationnel ou encore les règles d’or d’une bonne stratégie data !
– Est ce que je suis concerné ?
– Quels sont les enjeux ?
– Des tweets sur le sujet,
– Avis d’expert,
– Quelle(s) solution(s) ?
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 11 : L’heure de la data a sonné…

En novembre, Camp de Bases vous parle :
– Tweetletter,
– Chiffre clé,
– De la data visualisation qui vient au secours des Directions Marketing,
– D’infographies,
– D’optimisation d’organisation d’entreprises,
– Et toujours, le point Agenda !
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 10 : CRM Idol, bases de données, salons marketing,…

En octobre, Camp de Bases vous parle :
– Tweetletter,
– Chiffre clé,
– Notre aventure « CRM Idol »,
– Notre interview par « J’aime les start-ups »,
– Et le point Agenda !
Lire la suite
Feuille de Route CDB


Feuille de Route 9 : L’actualité de la rentrée !

En septembre, Camp de Bases vous parle :
– Tweetletter,
– Chiffre clé,
– Actualités,
– Et le point Agenda !
Lire la suite
Feuille de Route CDB

Feuille de Route 8 : Camp de bases lance ses missions « Commando » !
En juillet, Camp de bases vous parle de
– Diagnostic,
– Vision cible,
– Son livre Blanc « Optimisez votre marketing relationnel avec 5 Best Practices,
– Sa 3ème infographie : « Optimisez votre marketing relationnel en 3 étapes »,
– Agenda avec le dernier rendez-vous avant l’été,
– Nombreux autres articles présents sur le blog et d’articles que nous vous recommandons,
Lire la suite
Feuille de Route #8 CDB

Feuille de Route 7 : Nettoyer et dédupliquer votre base de données grâce au Data Quality Flow !
En juin, Camp de bases vous parle de
– Data Quality Flow,
– Son livre Blanc « Optimisez votre marketing relationnel avec 5 Best Practices,
– Sa 3ème infographie : « Optimisez votre marketing relationnel en 3 étapes »,
– Agenda avec des rendez-vous à ne pas manquer,
– Nombreux autres articles présents sur le blog et d’articles que nous vous recommandons,
Lire la suite
Feuille de Route #7 CDB

Feuille de Route 6 : 4 pistes pôur optimiser votre marketing relationnel !
En avril, Camp de bases vous parle de
– Démarche qualité,
– Sa 3ème infographie : « Optimisez votre marketing relationnel en 3 étapes »,
– Agenda avec des rendez-vous à ne pas manquer,
– Nombreux autres articles présents sur le blog et d’articles que nous vous recommandons,
Lire la suite

Feuille de Route 5 : 2012 : une grande année grâce au Datamanagement !
En janvier, Camp de Bases vous souhaite une bonne année 2012 et vous parle de
– Data,
– Quintessence, les tableaux de bord des managers qui permettent de piloter l’activité,
– Cible ou segment ? Quelles différences ?
– L’arrivée de Matthieu Fossiez, Directeur de Clientèle,
– Nombreux autres articles présents sur le blog et d’articles que nous vous recommandons,
Lire la suite
Vignette Feuille de Route #5

Feuille de Route 4 : Simplifiez le Data Déluge !
En décembre, Camp de Bases vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous parle de
– Data Déluge,
– Quintessence, la théorie des ensembles qui facilite la segmentation, le ciblage de vos populations,
– New Business avec la Direction de la Communication Financière de L’Oréal confie à Camp de Bases une mission pour optimiser son marketing relationnel,
– Nombreux autres articles présents sur le blog et d’articles que nous vous recommandons,
Lire la suite
Visuel de la newsletter 4

Feuille de Route 3 : Votre base de données est-elle SoLoMo ?
En novembre, Camp de Bases vous parle de
– Base de données SoLoMo,
– Quintessence, la solution de gestion de données à destination des directions marketing et/ études,
– Infographies, avec la diffusion de ces deux premières infographies,
– La contribution de Christophe à la rédaction d’un chapitre du livre « Ils ont pensé le futur : Réseaux sociaux,…. »
– Nombreux autres articles présents sur le blog !
Lire la suite

Feuille de Route 3 de Camp de Bases

Feuille de Route 2 : Quels KPIs pour vos campagnes relationnelles ?

Dans cette seconde édition, Camp de Bases rédige sous le signe de la Business Intelligence :
– Enrichissez votre analyse de ROI avec d’autres KPIs
– La recherche de clients bêta pour son offre Quintessence
– KPI :  1,2, 3…partez !
Lire la suite
 Feuille de Route 2 de Camp de Bases

Feuille de Route 1 : Exploitez vos données marketing. Simplement !

Pour sa première Feuille de Route, Camp de Bases se présente et vous rappelle que sans connaissance client,il est très compliqué de mettre en place un programme relationnel performant !
Lire la suite
 Feuille de Route 1 de Camp de Bases

Pour recevoir de manière bi-mensuelle toute l’actualité liée au Data Marketing et à Camp de Bases,
inscrivez-vous ici.

ECRIT PAR | Christophe Cousin

Marketing relationnel & multicanal : êtes-vous sûr de suivre les bons indicateurs ?

Visuel Barometre Le marketing relationnel génère beaucoup d’indicateurs pour analyser les retours des campagnes.
Chaque action génère des « données de réaction » et il est facile de suivre le taux d’ouverture d’un emailing, de remontée d’un couponing papier, de réabonnement suite à une relance etc…Le calcul du sacro-saint ROI est, dès lors, relativement facile.
Malheureusement, cet indicateur financier est souvent la seule source d’évaluation des campagnes alors que de nombreux autres indicateurs sont à suivre.

Ainsi, par exemple, les KPI suivants deviennent stratégiques lorsqu’ils sont suivis mois par mois :

En terme de Ressources Humaines / process
– Combien d’ETP sont en charge des campagnes multicanal ?
– Combien de personnes interviennent pour réaliser un comptage / extraction sur une base de données ?
– Pour quel délai moyen ?
– Quel est le planning moyen pour lancer une nouvelle campagne ?
– Combien de personnes sont capables d’accéder à un reporting de façon autonome ?

D’un point de vue data
– Combien de profils sont collectés complets chaque mois ?
– Le % de consentement recueilli est-il conforme au best practice du marché ?
– Et celui de désabonnement suite à un email ?

D’un point de vue technique
– Combien de sources internes (ou quel est le % d’informations existantes) sont réellement exploitées ?
– Par exemple les données issues des réseaux sociaux, du web analytics sont-elles rattachés à vos clients ?
– Combien d’adresses postales sont testées et validées ? D’adresses email ? (ou dit autrement, combien d’envois ne servent à rien et polluent vos résultats ?)
– Quel est le taux de profils suffisamment qualifiés pour faire du datamining ?

D’un point de vue purement Business
– Quel est le CA réalisé indirectement suite à des actions de marketing relationnel ?
– Combien de visites en points de vente ont été générées suite à des actions de marketing relationnel ?
…/…

Cette liste pourrait facilement s’allonger et doit être personnalisée selon chaque situation, chaque métier.
Quoi qu’il en soit, ces KPI ont le mérite d’identifier les couts cachés et d’améliorer l’efficacité des opérationnels via des nouveaux outils, process…

C’est sur l’ensemble de ces dimensions que Camp de Bases intervient pour ses clients, pour les aider à créer un véritable actif : une base de connaissance client pérenne et réactive.
Et que les équipe marketing se concentrent sur la création de CA et de marge, des critères universels jamais remis en cause !

Comment avancer ? faites vos premiers pas !

Inscrivez vous à notre Feuille de Route pour rester informé !

ECRIT PAR | Christophe Cousin

KPI marketing et relationnel : premiers pas

Visuel KPI Vous êtes désormais convaincus que les seules données de réaction (comme un taux de clic) ne peuvent pas résumer l’efficacité de votre marketing relationnel ?
Il est donc temps d’identifier d’autres KPIs.Voici quelques dimensions à prendre en compte pour bien débuter votre réflexion :

Axe 1 : Bien identifier à quoi vont vous servir les nouveaux indicateurs dont vous rêvez.

Par exemple :
– Suivre l’efficacité des campagnes (ex : le CA indirect généré, le taux de rebond sur Facebook)
– Améliorer l’efficacité opérationnelle (ex : pour mettre en évidence des dégradations de process),
– Faire passer des messages « politiques , généralement à des fins d’investissements : le temps moyen passé par des individus vs la mise en place d’un outil spécialisée…
Etc…
Cette étape est importante car elle vous permettra d’éviter de déployer de l’énergie pour des chiffres qui ne vous serviront à rien (cela semble évident mais c’est pourtant souvent le cas…).

Axe 2 : 
Ensuite, il convient d’identifier si les données brutes dont vous avez besoin sont :
– Existantes mais mal ou non exploitées,
– Non existantes mais relativement faciles à produire,
– Non existantes mais plutôt difficiles à produire.

Axe 3 :
A quelle fréquence avez-vous, réellement, besoin de suivre ces indicateurs ?
Et sous quelle forme ? Un email quotidien, une analyse détaillée par mois, une vision tous les 6 mois…

Ces axes vous permettront d’établir :
– Une hiérarchie des KPIs qui vous intéressent,
– Les grandes solutions techniques à déployer,
– Les moyens que vous pouvez y consacrer raisonnablement.

Cette réflexion doit être extrêmement pragmatique : un rapport mensuel fait à la main mais disponible dès le mois prochain est plus efficace, in fine, qu’une magnifique architecture de dataviz, qui sera mise en production dans 1 an… si tout va bien.
Et ce d’autant plus que vos besoins auront changé d’ici là !!

Dès lors, les modalités de mise en oeuvre dépendent de votre organisation. De nombreuses solutions existent sur le marché.
Nous en parlerons dans un prochain numéro de « Feuille de Route », la newsletter de Camp de Bases.

Inscrivez vous à notre Feuille de Route pour rester informé !

zp8497586rq