ECRIT PAR | Morgane Mouly

Les 3 actions à ne pas faire si vous aimez vos clients

love

C’est la Saint Valentin, l’heure de déclarer votre amour à vos client ! Et qui dit amour, dit empathie. L’empathie est un réel sujet, sa définition désigne « la compréhension des sentiments et des émotions d’un autre individu, voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances ». Tout marketeur se doit d’être empathique, c’est-à-dire de se mettre à la place de sa cible pour mieux dialoguer avec elle, et satisfaire ses besoins. De manière générale, on passe d’un marketing « product-centric » à un marketing « customer-centric ».

 

Voici les 3 actions à ne pas faire si vous aimez vos clients et avez une stratégie « customer-centric » :

 

  • Récolter des données sur ses clients et les stocker dans les bases différentes

Collecter des données sur ses clients et ses prospects, oui ; mais de manière unifiée ! Rien ne sert de collecter des données sur tous les points de contacts avec ses clients (magasin, site web, page facebook…) si les données sont stockées dans des bases de données différentes et non unifiées par la suite. Quelle déception pour un client de devoir donner ses coordonnées en magasin lors de la création d’une carte de fidélité, et de devoir à nouveau donner ses coordonnées sur le site web de la marque lors d’un achat.

 

  • Parler à tous ses clients de la même manière

On ne le dira jamais assez : il faut personnaliser ses communications. On ne parlera pas de la même manière à un prospect, un client inactif, ou un client fidèle. De plus, on s’adaptera aux profils des clients et de leurs goûts et besoins. Selon l’étude de l’Observatoire BVA pour Élu Service Client de l’Année, 86% des consommateurs souhaitent des échanges et contacts personnalisés avec les marques.

 

  • Créer un dialogue unilatéral vers ses clients

Par définition, un dialogue signifie qu’il y a un échange de communications dans les deux sens. Ne pas tenir compte des préférences et déclarations de ses clients est une erreur. Au niveau de l’emailing, on peut par exemple agir en demandant explicitement à ses contacts désabonnés ou non-ouvreurs ce qu’ils préféreraient avoir comme contenu, plutôt que de continuer à les spammer avec du contenu non adéquat.

 

L’empathie, c’est à dire se mettre à la place de ses clients ; est une notion clé en Marketing et stratégie relationnelle. Il reste cependant difficile d’architecturer le dialogue avec ses clients et prospects en prenant en compte divers éléments comme la multiplicité des profils clients, les actualités de sa marque, les marronniers, les temps forts des clients, etc. Le plan Marketing Relationnel (PMR), pierre angulaire de toute stratégie marketing, permet de répondre à ce besoin.

ECRIT PAR | Morgane Mouly

Comment rendre le commerce intelligent grâce à la data et la technologie ?

commerce-intelligent

 

Si 41 millions de français ont effectué des achats pendant les soldes d’hiver en 2016, soit 80% d’entre nous (La reclame), l’année 2017 débute mal pour les retailers : en effet on observe 4 millions de consommateurs en moins à l’ouverture des soldes (LSA).

Essor du e-commerce et du m-commerce, promotions à gogo et ventes privées, les consommateurs ne sont-ils pas sur-sollicités, sans vivre une réelle expérience client ? Les retailers quant à eux, comprennent-ils vraiment leurs cibles et leurs besoins ?

 

La data pour créer du lien

Cela peut paraître paradoxal, mais la donnée et la technologie sont sans doute les réponses au problème de perte de vitesse du commerce, grâce à l’instauration d’une relation marque-client plus authentique et humaine.

Créer du lien avec ses visiteurs d’accord, mais comment faire ? En personnalisant ses communications et interactions avec eux ! Imaginez : vous vivez à Bordeaux et votre ami vous invite à déjeuner entre deux réunions à Lille… C’est gentil de sa part de penser à vous, mais ce n’est pas possible de vous déplacer (à moins que vous ayez votre propre jet privé).

Dans le monde du commerce, c’est pareil : rien ne sert de vous évertuer à communiquer si vous ne tenez pas compte du contexte dans lequel se trouve votre consommateur. C’est là que la data intervient. Les marques qui réussissent ont pour priorité d’améliorer leur connaissance client, afin de personnaliser et contextualiser leur communication.

 

3 exemples concrets pour créer du lien avec ses clients

Le drive to store

Traduit littéralement par « la conduite vers le point de vente » ! Cela correspond à toutes les mécaniques pour attirer des visiteurs dans ses points de vente. Envoyer des emailings pour parler de son actualité et de ses promotions à ses clients, c’est bien ; mais signer cet emailing de leur magasin préféré, c’est mieux ! Autre exemple : envoyer des SMS d’invitation à des ventes privées exclusives dans le magasin à côté de chez le client, signées du responsable du point de vente.

Les beacons

La data et la technologie peuvent jouer à l’intérieur même du magasin, en proposant des offres contextuelles via les beacons. Placé dans un point de vente, un beacon peut envoyer des messages sur les smartphones des visiteurs, des promotions ou enregistrer des visites pour créditer des points de fidélité (Définitions Marketing). En tant que consommateur, vous allez par exemple recevoir un message de bienvenue en entrant dans un magasin, ou une promotion en passant à côté d’un rayon spécifique.

Les Chatbots

Accros au mobile et vivant dans l’ère de l’immédiateté, les consommateurs (et en grande partie les millenials), sont friands de services pour avoir tout, tout de suite. L’intelligence artificielle ouvre de belles perspectives pour les retailers, puisque ces robots intelligents, chattent en direct avec les consommateurs, et répondent à toutes leurs questions : « Besoin d’idées pour un cadeau ? Pas de problème ! Voici une liste d’idées. Vous êtes intéressé par cette paire de chaussures ? Il en reste 5 à votre taille dans la boutique près de chez vous. »

 

Il existe de nombreuses manières d’interagir avec ses visiteurs grâce à la data. La difficulté réside dans la collecte de ces données, mais également à leur traitement dans un outil permettant de produire une expérience client fluide et personnalisée ; pour le plus grand bonheur des consommateurs, et des retailers !

 

Des questions ? des remarques ? des retours ? N’hésitez pas à nous les partager lors de notre petit déjeuner dédié au retail et à la data le 7/02 ! Inscrivez-vous ici

ECRIT PAR | Morgane Mouly

&THEN 16, le meilleur du Data Driven Marketing

video

Après 3 jours de rencontres d’experts, keynotes, feedbacks d’expériences, démonstrations, témoignages clients… Muriel Glatin et Christophe Cousin sont de retour.

Découvrez le meilleur du salon &THEN 16 organisé par la DMA (Data Marketing Association) dans leur vidéo de restitution.

Au programme, 3 faits marquants décortiqués en 2 minutes 30 : « Marketeurs, soyez empathiques ! », « Urgence Millenials », et « Passez au Data Driven CX »

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter l’équipe Webedia Data Services (contact-data@webedia-group.com ) !

ECRIT PAR | Morgane Mouly

Les offres Data Services : Il est temps de construire son PMR 2017 !

PMR

Qu’est ce que le PMR ?

Pierre angulaire de toute stratégie marketing, Le Plan Marketing Relationnel (PMR) permet aux marques d’organiser et structurer le dialogue avec leurs clients et prospects.

En prenant en compte divers éléments comme la multiplicité des profils clients, les actualités de marque, les marronniers, les temps forts des clients, et toutes les informations nécessaires ; les marques construisent des scénarii manuels et automatiques de campagnes pour architecturer le dialogue avec leurs clients et prospects.

Toute marque ayant une stratégie relationnelle commence par préparer son PMR en fin d’année.

 

Est-ce fait pour vous ?

  • Vous bénéficiez de multiples occasions de prendre la parole ?
  • Vous voulez vous adresser de manière différente selon votre typologie de clients ?
  • Vos objectifs de conversion et de rétention vous obligent à vous concentrer sur les actions les plus créatrices de revenus ?

Si vous répondez par l’affirmative, le PMR 2017 by Webedia Data Services est fait pour vous !

 

Les équipes Data Services accompagnent les Responsables Marketing, CRM, et Digital dans l’élaboration de leur PMR, et leur livrent en un mois leur Plan de contact complet ainsi qu’une expression des besoins techniques pour le mettre en place. Beauté.fr, Elle&Vire, SNCF, ou La Maison Du Whisky ont déjà mis en œuvre leur PMR avec Webedia Data Services.

 

Vous besoin rapidement de mettre en place votre PMR pour 2017 et d’être accompagné dans votre stratégie ?

N’hésitez pas à contacter les équipes Webedia Data Services (contact-data@webedia-group.com) pour en savoir plus.

Voir l’offre complète

ECRIT PAR | Carine Colson

SIG 2015 : L’information géographique est une approche stratégique d’avenir !

Vivez les meilleurs moments de la conférence SIG 2015 à travers les yeux de Raphaële Payré, notre chef de projet Data et reporter sur cet évènement !

ESRI, maitre dans l’art de rendre les SIG (Système d’Information Géographique) accessibles à tous, nous a proposé cette année une conférence dont le thème phare était la communication.

Lors de l’évènement qui s’est déroulé le 7 et 8 octobre au Palais des congrès de Versailles, nous avons pu notamment assister à des conférences touchant à la problématique du géofencing. Ce domaine du marketing vise à contacter sur son mobile, un potentiel client lorsqu’il pénètre ou qu’il est aux abords d’une zone définie au préalable, par exemple : un centre commercial.

Des acteurs étaient venus nous parler de leur usage des SIG dans ce contexte et de la place que tient la DATA-QUALITY. « Le bon message, au bon moment, via le canal le plus optimum » nous a dit Gregory Menvielle, CEO de SmartNotify. L’usage de l’info trafic fait notamment parti des critères discriminant qu’il utilise pour savoir si un consommateur peut profiter de l’offre proposée ou non. Aux vues de sa localisation actuelle, est-il capable de se rendre au centre commercial effectuant la promotion que nous allons proposer ? Il faut savoir qui ne pas contacter afin de ne pas nuire à la relation client déjà établie.

Il a conclu en nous rappelant que c’était la qualité des données utilisées qui faisait la pertinence des ciblages effectués. C’est la promesse que Camp de Bases fait à chacun de ses clients.

Toujours dans la thématique d’utiliser les SIG pour communiquer mieux, ESRI nous présente son dernier né : AppStudio. Ce module permet d’importer des cartographies réalisées au sein de la suite ArcGIS dans une application native créée pour l’occasion, en quelques clics !

En 5 étapes on obtient le résultat souhaité :

Lors de la création de l’application vous avez la possibilité d’intégrer des widgets, qui viendront faciliter la navigation sur l’application. Une fois celle-ci paramétrée, vous pouvez en télécharger différentes versions : Apple, Android, Desktop, sans avoir à effectuer un seul développement !  La cartographie va pouvoir prendre sa place dans le monde du marketing BtoC avec plus de facilité et pourquoi pas dans Quintessence !

ECRIT PAR | Carine Colson

Qui fait quoi dans le monde merveilleux du Data Driven Marketing ? – Christophe Cousin pour le CMD

Le Data Driven Marketing est devenu le quotidien des directions marketing en permettant une relation personnalisée, prédictive et cohérente sur l’ensemble des points de contacts avec les clients et prospects.

Cette révolution tant attendue est à la fois une obligation et une formidable opportunité.

Une obligation car la multiplicité des points de contacts qui jalonnent le parcours clients rend indispensable la personnalisation des messages pour gagner en efficacité et éviter les messages dissonants. A titre d’exemple, un client attend d’être reconnu de la même façon en boutique, sur un site de e-commerce et dans un call center.

C’est, en parallèle, une formidable opportunité pour développer des relations plus riches de sens avec ses publics et pour piloter le ROI des actions menées sur l’ensemble des canaux.

Si, sur le papier le Data Driven Marketing est devenu incontournable, sa mise en œuvre vire souvent au casse tête tant son écosystème est complexe à appréhender.

>>> Lire la suite sur le site du CMD (Cercle du Marketing Direct)
Logo Cercle du Marketing Direct

ECRIT PAR | Carine Colson

[Infographie] Construisez votre Data Driven Marketing en 5 étapes !

Annoncée depuis des années, la convergence des données marketing, publicitaires et digitales est désormais une réalité.

Grâce à elle, les stratégies « Data Driven » permettent une relation personnalisée, prédictive et cohérente sur l’ensemble des points de contact.

Bolero et Camp de Bases allient leurs expertises pour vous assister de l’acquisition à la fidélisation à 360° de vos clients.


>>> Téléchargez l’infographie « Construisez votre Data Driven Marketing en 5 étapes »

ECRIT PAR | Carine Colson

Camp de Bases lance la version 1.7 de Quintessence, sa plateforme de gestion des Data Marketing (DMP) multicanal

Lancée en 2011, après plusieurs années de R&D, Quintessence a été adoptée par de nombreux grands comptes pour réunifier et améliorer l’ensemble de leurs données marketing utiles dans un hub data centralisé et partagé.
La solution, disponible en mode Saas, fait l’objet d’évolutions constantes, intégrant les besoins clients et les innovations du data driven marketing.

La version 1.7 de Quintessence propose 2 grandes innovations pour une manipulation des données marketing encore plus efficace et simplifiée :

  1. PLAN DE SÉLECTION
  2. CONTEXTE CAMPAGNE
  • La fonction « PLAN DE SÉLECTION » permet de combiner facilement plusieurs segments pour augmenter ou réduire ses volumes.
    Il est donc désormais possible de réaliser très simplement le plan de sélection de sa campagne marketing multicanal.
o L’utilisateur marketing choisit les segments éligibles pour sa campagne et l’interface Quintessence affiche instantanément les potentiels disponibles dans la base contacts. Le marketeur peut alors aisément ajuster ses sélections en fonction de ses objectifs de volume.
o Autre point fort de cette fonction : la gestion automatique des rangs de dé-duplication des segments sélectionnés, ce qui permet ainsi de bâtir le plan de campagne le plus efficace.
o Enfin, la fonction « PLAN DE SÉLECTION » donne la possibilité de réaliser très facilement son plan de tests selon la méthode A/B testing.
  • La fonction « CONTEXTE CAMPAGNE» est unique : cette innovation permet d’enregistrer les paramètres utiles pour des campagnes récurrentes. 
    Elle limite ainsi le risque d’erreurs et optimise grandement le temps de production des équipes marketing qui travaillent avec plusieurs comptes emails, voire plusieurs plateformes de routage.

Les paramètres qu’il est possible de pré-définir une bonne fois pour toutes sont :
o Le pré-ciblage : ce paramètre permet d’enregistrer une combinaison de segments à inclure ou à exclure. Cette combinaison définit la cible de référence sur laquelle on souhaite opérer des campagnes. Au moment de la production de la campagne il suffit juste d’appeler ce pré-ciblage et le comptage de potentiel est actualisé, les contacts prêts à extraction.
o Le choix des comptes emails de la plateforme de routage que l’entreprise peut être amenée à manipuler (pour faciliter sa facturation entre différentes entités par exemple).
o Le format technique spécifique à ces différents environnements de plateforme de gestion de campagne.

La nouvelle version, en cours de déploiement chez les clients Quintessence de Camp de Bases, embarque de nombreuses autres évolutions (outil de recherche de segments, planification des rapports…). Cette migration technique sera accompagnée d’une formation gratuite auprès des utilisateurs Quintessence pour leur permettre de découvrir plus en détail toutes ces nouveautés.

>>Si vous souhaitez en savoir plus ou assister à une de nos démos, contactez-nous au 01 83 63 60 08 ou par email : contact@campdebases.com

ECRIT PAR | Carine Colson

Pour arriver aux Big Data Marketing, passez par la case Data Quality !

Ces derniers mois la Big Data s’est imposée comme l’un des enjeux majeur du marketing de demain grâce à l’ analyse des comportements : les visites, les contenus lus et partagés, le détail des tickets de caisse, les avis, les retours d’opérations publicitaires etc…

Pour les marketeurs, les bénéfices attendus des Big Data sont désormais clairement identifiées :
• Vision unique du client,
• Mise en place de stratégies cross canal efficaces,
• Optimisation des résultats des campagnes,
• Reporting et datamining précis,
• Réduction des coûts et augmentation du ROI des actions…
>> Pour voir l’infographie sur les bénéfices clients des Big Data Marketing

Avant d’arriver à cette situation enviée par bien des sociétés, certaines étapes opérationnelles sont indispensables pour permettre de manipuler facilement des données fiables et mises à jour :
• Améliorer les données lors des traitements amont
• Corriger les incohérences des informations,
• Eliminer des doublons,
• Eliminer les données irréconciliables,
• Calculer des KPI pertinents…

Transformer la bad data en good data, c’est mettre en oeuvre un projet de « data quality » en mobilisant de nombreuses expertises tout au long de la chaine de la connaissance client.
La data quality impacte, en effet, bien plus que les seuls flux et bases de données : ce sont de nombreux process qu’il faut améliorer, des personnes qu’il faut former, des points de contacts à normaliser, des données à mettre en cohérence… et un long projet qu’il faut gérer pour arriver, in fine, à des traitements automatisés. C’est ce long chemin qui est représenté dans notre dernière infographie « Améliorer la Data Quality pour votre DMP marketing » … et qui a fait l’objet de nombreuses années de R&D par les équipes de Camp de Bases pour arriver à notre solution Data Quality Flow.
>>Cliquez-ici pour savoir comment améliorer la qualité de vos données pour votre DMP Marketing.

Christophe Cousin, Fondateur – Directeur Général de Camp de Bases

ECRIT PAR | Carine Colson

Camp de Bases poursuit son développement et double son volume d’activité sur l’année

Changement de culture chez les annonceurs: les entreprises françaises prennent désormais le sujet du (Big) Data marketing à bras-le-corps.
Si les annonceurs ont compris que la bonne exploitation de leurs données clients est un enjeu majeur pour leur croissance, la difficulté d’exploiter ces données freine cependant encore nombre d’entre eux. Plus d’un manager marketing sur deux admet que la data est un des actifs de l’entreprise les moins bien exploités et huit sur dix déclarent que leurs données ne sont pas exploitées du tout* !
(*étude menée conjointement par FullSix et Limelight, relayée dans LesEchos.fr, décembre 2014)

« Face à la complexité du Big Data, les annonceurs ont besoin d’être accompagnés pour intégrer les nouveaux usages dans leur stratégie pour rendre leurs données intelligentes et faciles à exploiter, indique Christophe Cousin, fondateur de Camp de Bases. L’enjeu est en effet à la fois stratégique et opérationnel : l’exploitation des Big Data marketing doit être abordée sous 4 axes : marketing, technique, organisationnel, juridique. »

Confirmant le besoin croissant des entreprises, Camp de Bases, expert dans la valorisation des données marketing, annonce la signature de quatre nouveaux clients depuis le début de l’année 2015.
Samsung, Groupe Sud-Ouest, Champagne Henriot et BASF Agro s’appuient désormais sur l’expertise Camp de Bases. L’analyse en profondeur des données selon la méthode «Data Deep Dive» que Camp de Bases met en œuvre pour ses clients permet de formaliser puis décliner les règles métier des clients dans Quintessence, son DMP (Data Management Platform) marketing.

>> Télécharger le communiqué en intégralité