ECRIT PAR | Carine Colson

DMA 2014 – San Diego – Jour 2

Jour 2 du salon DMA à San Diego : Muriel Glatin et Christophe Cousin, nos envoyés spéciaux, reviennent sur les temps forts de leur journée du 28 Octobre avec :

-> La keynote de la journée : L’étude de la DMA sur les pratiques en matière de Data Driven Marketing dans 20 pays…avec toujours la base de données au centre de toute stratégie performante !
-> Le rappel que la data ce n’est pas que de la technologie dixit Lisa ARTHUR, DM de Teradata et rédactrice d’un ouvrage sur la Big Data et qui clame : « Big Data, it’s not about cloud, it’s about people ! ».
-> Les bases de données : sujet technique ou marketing ?

Bon visionnage !

Pour toutes remarques, commentaires ou questions, contactez les sur leurs comptes twitter :
@MurielGlatin / @ChCousin

>>> Retrouvez ici les 10 verbatims clés ou les idées à retenir de la #DMA2014

ECRIT PAR | Carine Colson

DMA 2014 – San Diego – Jour 1

Chaque matin, pendant 3 jours, Muriel Glatin et Christophe Cousin, nos envoyés spéciaux, reviennent sur leur journée passée au salon de la DMA (Direct Marketing Association) 2014 de San Diego.

Aujourd’hui, ils évoquent les temps forts de la journée du 27 Octobre, une journée très orientée client, avec :
– > La session d’ouverture avec une intervention remarquée du français François ORHAN, head of global CRM de Shell,
– > L’intervention de Magic Johnson,
– > Les best practices en matière « customer approach » glanées pendant les conférences de la journée.

Bon visionnage !

Pour toutes remarques, commentaires ou questions, contactez les sur leurs comptes twitter :
@MurielGlatin / @ChCousin

>>> Retrouvez ici les 10 verbatims clés ou les idées à retenir de la #DMA2014

ECRIT PAR | Carine Colson

DMA 2014 – San Diego – Pre-Ouverture

Muriel Glatin et Christophe Cousin sont cette année les « envoyés spéciaux » de emarketing.fr au salon de la DMA (Direct Marketing Association) 2014 de San Diego.
Salon dédié aux tendances et aux bonnes pratiques de la Data Driven Marketing, c’est à dire le marketing centré sur les données clients.

Découvrez ici leur vidéo de Pré-Ouverture puis chaque matin à 10h et ce, pendant 3 jours, leurs vidéos retraçant les conférences et Keynotes suivies.

Bon visionnage !

Pour toutes remarques, commentaires ou questions, contactez les sur leurs comptes twitter :
@MurielGlatin / @ChCousin

>>> Retrouvez ici les 10 verbatims clés ou les idées à retenir de la #DMA2014

ECRIT PAR | Carine Colson

SAVE THE DATE : 04/02 – Les BIG DATA expliqués aux musées

Christophe Cousin, expert Big Data Marketing & Fondateur de Camp de Bases interviendra le mercredi 4 février 2015 de 10h à 11h30 lors d’une conférence thématique « Les Big Data expliqués aux musées« .

Présentation extraite du site « Museum experts » :
« Concept à la mode s’il en est, les Big Data sont devenus un eldorado pour certains et une menace pour d’autres. Entre réalité technique et phantasme marketing, Christophe Cousin présente ce que ces nouvelles données peuvent apporter à la relation client, en général, et avec les visiteurs des musées et expositions, en particulier.
Basé sur des cas concrets et plus de quinze ans d’expérience dans le domaine des data marketing, cette conférence se veut très pédagogique et concrète, loin du jargon des informaticiens.
Retours terrain, bénéfices clients, facteurs clés du projet et analyse des signaux faibles des tendances à venir sont donc au programme
. »

>>> En savoir plus sur cette conférence

Museum Experts
18 Rue de la Michodière
75002 Paris

ECRIT PAR | Carine Colson

SAVE THE DATE : 22/10: #VADConext Valoriser ses données

Muriel Glatin, experte CRM & en Data Driven Marketing, interviendra au salon #VADConext, lors d’un workshop : « Pourquoi et comment valoriser vos données marketing actuellement dispersées dans votre entreprise ? »
Ce workshop se tiendra dans le cadre du cycle « Data ».

Présentation :
Système de caisse, e-commerce, réseaux sociaux, CRM…. Chaque point de contact avec vos clients et prospects génèrent beaucoup de données qui sont généralement difficiles à exploiter. Ce workshop explique comment exploiter ces data et quels sont les scénarios d’usages les plus performants pour valoriser ces données.

Il reste 4 places à ce Workshop.

Infos pratiques :
Le mercredi 22 octobre 2014 de 11:15 à 12:00

>>> S’inscrire ici

ECRIT PAR | Carine Colson

SAVE THE DATE : 27/06 – Data first party, third party, DMP, RTB, cookies…Comprendre leurs impacts sur le marketing client – Club Adetem

Data first party, third party, DMP, RTB, cookies…: 2 heures pour comprendre leurs impacts sur le marketing client

Alors que les (Big) Data sont en train de révolutionner le marketing, de nombreux acronymes, concepts, subtilités… rendent compliquée la compréhension des enjeux stratégiques et opérationnels.
Pour y voir clair, 3 intervenants spécialisés viennent partager une approche résolument pédagogique et opérationnelle sur leur domaine d’expertise.

Cet événement sera animé par Christophe COUSIN, Président Directeur Général de Camp de Bases et Vincent FOURNOUT, Directeur Associé de Message Business, tous deux co-présidents de ce club.

>>> Découvrir les intervenants et le programme détaillé.

>>> Visualiser la vidéo du retour des intervenants sur leurs présentations.

ECRIT PAR | Carine Colson

Big Data : Et si votre small entreprise se mettait à penser BIG ? – Src magazine « Marketing » 02/2014

Couverture Marketing Marketing sort ce mois-ci sa nouvelle formule,
constituée de 4 sections :
– Insights,
– Dossiers,
– Expertises et,
– Ateliers.

Et c’est dans cette dernière section « Ateliers » que Christophe Cousin,
spécialiste en data marketing et fondateur de Camp de Bases, présente son point de vue d’expert.

Vous pouvez télécharger ici l’article « Big Data : Et si votre small entreprise se mettait à penser BIG ? »
extrait du magazine papier « Marketing » de février 2014.

Christophe Cousin expert Big Data

ECRIT PAR | Carine Colson

[Table Ronde] Le « permission marketing » va devenir un enjeu clé

Article rédigé par Florence Guernalec et paru dans le n°167 de décembre – janvier de Marketing Direct. Numéro relatant d’une table ronde organisé au Cercle Marketing Direct, avec la participation de Christophe Cousin, fondateur de Camp de Bases.

Table ronde sur l’évolution du Marketing Direct et animée par Florent Argentier avec la participation de Nathalie Bachelier (Nathan), Arnaud Contival (AID), Christophe Cousin (Camp de bases), Laurent Sicsic (Octelio Conseil) et Catherine Torchy (La petite grenouille).

>>> Consulter l’article

ECRIT PAR | Carine Colson

Avis d’expert : Les (Big) Data Marketing n’ont pas besoin de super héros mais d’experts avec les pieds sur terre – publication de Christophe Cousin dans le JDN

Cet article rédigé par Christophe Cousin, Fondateur de Camp de Bases et expert en « Big Data Marketing » a été publié le 14 octobre 2013 par le Journal du Net.

 » Au lieu de vous faire croire à des pseudos super-pouvoirs, je vous livre 3 enseignements issus du terrain pour réussir votre projet Big Data.

Lorsque je visite un salon (et Ecommerce Paris 2013 n’a pas failli à cette règle) ou que je lis des plaquettes commerciales, je suis toujours surpris des super pouvoirs de certaines agences.
Certains acteurs (même de taille très modeste !) sont capables de presque tous les prodiges en même temps : déployer des stratégies e-marketing, faire du e-commerce, des jeux-concours, constituer des méga bases de données, faire du marketing relationnel… j’en passe et des meilleurs.
Souvent ce sont ces mêmes « experts » qui abusent des mots clés du moment : Big Data, social CRM, RTB…
Et leurs cas clients sont tout aussi mirobolants : la relation client est 100 % synchronisée, les données se parlent entre elles, la connaissance client est lisible et accessible… tout cela avec des équipes qui travaillent dans la plus parfaite fluidité pour un ROI, ah ce ROI ! Tellement impressionnant que les chiffres restent secrets…
Ce monde-là est l’univers formidable de Superman, Wonder Woman ou Captain America…

Étonnamment, mon quotidien depuis des années que je travaille dans l’internet, les données et le multicanal, est fort différent.
Mes clients ont du mal à mettre en œuvre leurs stratégies cross canal et c’est normal parce que dans la vraie vie, c’est un sujet délicat.
Ils ont du mal à faire travailler ensemble des équipes marketing et techniques et c’est humain.
Leurs données sont complexes, leur architecture parfois fragile, les outils dont ils ont besoin nécessitent de comprendre finement leurs métiers.
Dans le monde de mes clients, il faut du temps pour mettre en œuvre des projets, beaucoup de travail, de patience, de pédagogie et une bonne dose de passion aussi.

Alors aux annonceurs parfois tentés de croire aux super-pouvoirs (et qui ne le serait pas !), je vous propose trois enseignements que j’ai appris de mes dernières années d’entrepreneur/consultant/directeur de projet dans le domaines des (Big) Data Marketing (… et de tâcheron aussi parfois !).

1) L’enjeu des (Big) Data est marketing
Certes la technique est importante mais le point majeur est de savoir à quoi ces données vont réellement vous servir. Ceci défini, partager cette vision cible et expliquer le projet est LE facteur clé du succès. Aborder un projet Data par le prisme de la technique c’est le meilleur moyen qu’il reste à l’étage de la DSI.

2) Il faut beaucoup de temps et d’énergie pour rendre utiles les données dont vous ne vous êtes PAS occupées pendant des années
Cela passe par de l’expertise, des outils et une farouche volonté d’aller comprendre ces informations et la façon dont on peut en tirer de la valeur. Il faut aller dans le détail. Cela passe aussi par des ressources en interne. Car même si votre base est sous-traitée, seule votre équipe sait pourquoi le CA des internautes est stocké dans la base des ventes « magasins » alors que personne ne pouvait l’imaginer !
Les solutions magiques, les alimentations automatiques, les « en 3 clics cela marche »… ne marchent pas justement.

3) La culture « Data & Marketing Relationnel » nécessite une formation permanente
D’abord parce que le sujet n’est pas simple et surtout parce qu’il évolue en permanence. L’acculturation et la pédagogie sont indispensables pour les marketeurs et DG de demain car ces sujets seront (et devraient déjà être) au cœur de leur quotidien professionnel.

En résumé, c’est bien parce que les Big Data font rêver qu’il faut garder les pieds sur terre. Et c’est à cette condition que ces Big Data délivreront demain les promesses auxquelles elles sont associées aujourd’hui.

ECRIT PAR | Christophe Cousin

Avis d’expert : Le Big Data Marketing vu par Camp de Bases – publication Marketing-professionnel.fr

Article paru sur le site « Marketing-professionnel.fr »

Le big data est incontournable. Quels en sont les enjeux ? Comment l’utiliser au mieux en marketing ? Quel sera son avenir et son impact sur nos métiers ? Réponses en exclusivité par Christophe Cousin, fondateur et dirigeant de Camp de Bases.

Marketing-professionnel.fr : Quel exemple donneriez-vous pour illustrer l’importance du Big Data ?
Christophe Cousin : Le Big Data Marketing vu par nos experts
Pour faire simple, je sépare les Big Data en 5 familles :
1 – Les data qui permettent de mieux comprendre des évolutions de fond, de nouveaux comportements. Ce sont des données non structurées (photos, blogs, commentaires, articles…) dont l’analyse nécessite l’intervention d’experts, d’importants moyens de calculs et de méthodologies encore très pointues. Ces données permettent de produire des cahiers de tendances comme celle d’IBM concernant le « steampunk ».
2 – Les data permettant de mieux comprendre la perception et les comportements passés et à venir des consommateurs vis-à-vis d’une marque ou d’une enseigne. Il s’agit ici de l’analyse des tweets, des évènements, des recommandations, des avis mais aussi de données exogènes (comme la météo)… Leur étude permet de mesurer l’e-réputation, d’ identifier des buzz, et d’ anticiper des évolutions d’image ou de chiffre d’affaires.
3 – Les data permettant d’améliorer votre quotidien via des objets connectés: géolocalisation, disponibilité, stock… Les scénarios sont en devenir : votre voiture vous indique les embouteillages et le nombre de places disponibles dans les parkings autour de vous. Votre montre adapte l’heure du réveil en fonction de votre emploi du temps et de la circulation… Vos lunettes vous aident à vous diriger dans un centre commercial ou un terminal d’aéroport… Dans cette famille de data, ce sont vos objets qui sont identifiés et qui produisent et restituent des données.
4 – les data permettant d’améliorer l’ expérience client on line (PC, tablette, mobile…). Grâce aux cookies et autres méthodes, les consommateurs sont identifiés, parfois clusterisés mais ne sont pas nommés. Impossible donc de disposer de leurs nom et prénom mais cela n’empêche pas le retargetting, la personnalisation des contenus et des bannières. C’est aujourd’hui un usage de plus en plus maitrisé avec un ROI facile à calculer.
5- Enfin les data spécifiquement orientées pour du marketing relationnel et les relations personnalisées. Les données sont donc rattachées à l’individu (ou à son adresse physique).
Bien entendu, cette dernière catégorie concerne moins de données en volume et ces dernières sont souvent structurées.
Ces données sont les plus faciles à exploiter pour personnaliser et optimiser la relation client par email, courrier, téléphone, en point de vente…

MP : Quels sont les enjeux de la maîtrise des données structurées et non structurées ?
CC : Le fait de traiter des données non structurées change (presque) tout : la méthode de travail, les outils, les expertises nécessaires. Mais surtout, cela nécessite de changer la façon de penser. Il s’agit le plus souvent de fouiller les données sans savoir ce que l’on cherche en espérant trouver quelque chose d’utile. Cette manière de procéder est très loin des méthodes actuelles. Je pense que ce type d’approche sera réalisée plutôt par des prestataires spécialisés et que très peu d’entreprises vont intégrer ces nouvelles compétences en interne.
L’enjeu donc est de constituer le corpus de données à analyser et trouver le bon prestataire qui interviendra avec un périmètre de recherche défini.
Pour la plus grande majorité des entreprises ces problématiques ne seront pas d’actualité avant quelques années.

>>> Camp de Bases interviewé sur Marketing Professionnel (dossier spécial Big Data)