ECRIT PAR | Christophe Cousin

L’ Optimisation de votre Organisation et de vos Outils…pour répondre aux enjeux du Marketing Multicanal !


Christophe Cousin
, Fondateur de Camp de Bases :

« L’optimisation des ressources et ses impacts sur l’organisation et les outils »
est un sujet à la mode en cette période de « bonnes résolutions ».

Pour les équipes en charge du marketing relationnel, c’est d’autant plus stratégique que cette discipline nécessite beaucoup d’expertises, rares sur le marché, et d’outils, souvent coûteux.

Photo Christophe

Si cette réflexion en vaut la chandelle, elle n’en est pas moins compliquée à mener et certaines questions doivent être posées avant tout :

  • « Quel est mon cœur de métier dans les prochaines années et quelles sont mes priorités ? »
    Par exemple, vaut-il mieux que je maîtrise la production de mes campagnes emails ou le sourcing de mes data ?
  • « Quels sont les expertises et les outils que je peux facilement externaliser et ceux qui le sont moins ? »
    Ainsi, sous-traiter complètement sa relation client me semble toujours contre nature tandis que déléguer l’hébergement sa base de données me semble beaucoup plus logique (et rentable).
  • « Quels sont les dogmes / les freins que je vais devoir gérer ? »
    Et il y a en a beaucoup lorsque l’on parle de technique : expert informatique « incontournable », progiciel imposé…

Ces questions, et bien d’autres selon votre activité, permettent d’enrichir l’analyse de votre existant et la cartographie de vos ressources humaines et techniques.

De cette situation de départ, vous pourrez dessiner la vision cible visée et ainsi identifier vos priorités, comme mettre plus de ressources pour alimenter votre base unique de données clients ou sous-traiter le datamining ou encore externaliser la production des emails…

Ajoutez ensuite les « best practices » du marché avec ce qui marche / ne marche pas en terme d’organisation et de process. Ainsi, si le marketing doit passer par la DSI pour avoir des comptages sur la base des clients, cela ne fonctionne jamais… Inutile de persévérer.
Ou si vous pensez qu’une base de données se purge toute seule les soirs d’hiver, cela ne marche pas non plus !

Enfin, une analyse budgétaire avec différents scénarios chiffrés devrait finir de convaincre votre président !
En associant stratégie + besoins + best practices + contrôle budgétaire, vous arriverez à une vision cible réaliste. Il est alors facile de la mettre en place, en organisant les chantiers avec bon sens et pragmatisme. Ainsi, il semble inutile d’embaucher tout de suite un dataminer si vos données ne sont pas propres et en volume. De la même manière, investir dans des serveurs pour gérer des big data alors que vous n’avez pas encore de base clients unifiée (un exemple pris au hasard comme vous vous en doutez !) n’est pas forcément une priorité court terme.

Au final votre document d’organisation doit prendre en compte : les ressources humaines internes, les formations à prévoir, les embauches, les expertises sous traitées, l’architecture et les logiciels, les process et les règles du jeu. Car toute cette mécanique bien pensée ne fonctionne pas si les acteurs n’ont pas une vision claire des usages et des objectifs précis. Cela nécessite donc beaucoup de pédagogie et de patience pour, in fine, mener un projet transversal pour l’entreprise et source de revenus à court et moyen terme, que ce soit en en réalisant des économies ou en générant de nouveaux revenus.

Et ça, c’est une bonne nouvelle pour 2013 !

>> Consulter la fiche produit O3 associée à ce savoir-faire !